• English
  • Español
  • Portuguese
  • Français
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .

10 options pour un dimanche à Buenos Aires

Par Verónica Lampón, auteure du blog Vamos a pasear?
Collaboration spéciale pour Violeta Deyapa

Buenos Aires est reconnue pour la viande, le vin, le tango… et pour le dimanche. Bien que la ville soit vivante tous les jours de la semaine, c’est le dimanche que l’offre culturelle explose.

Marché de San Telmo: c’est le plus connu des touristes et des locaux. Si le marché de San Telmo était à ses débuts un marché d’antiquités, c’est aujourd’hui une foire du chaos. Artisanat de Bolivie, ponchos de Salta, dulce de leche maison, des couples qui dansent le tango, des artistes qui exposent toiles et photos, des antiquités, des antiquités et encore des antiquités. Le marché du dimanche est l’un de ceux qui se sont améliorés grâce au tourisme.

Petit avertissement, il faut faire attention au pick pockets. Le marché devient bondé en après-midi et il y a tant de monde que l’on oublie parfois les poches et la fermeture du sac à dos. Mieux vaut être attentif, comme dans toute grande ville.

Marché de Recoleta: ouvert aussi les samedis et les jours fériés (contrairement à celui de San Telmo qui n’ouvre que le dimanche). Le marché est monté à la Plaza Francia, juste devant le Cimetière de la Recoleta. Il est supervisé par le Gouvernement de la Ville de Buenos Aires, donc plus organisé. Les stands suivent un ordre et tout ce qui y est offert est de frabrication artisanale. On y danse aussi le tango sous l’énorme gommier, généralement à partir de 16h.

Marché de Mataderos: probablement celui qui se démarque le plus de tous les marchés du dimanche. Il est un peu éloigné (environ 45 minutes d’autobus du centre) à la limite entre la capitale et la banlieue, juste à côté de l’endroit où l’on commercialise le bétail durant les jours de semaine.
Mets traditionnels (de Buenos Aires et d’autres provinces), spectacles de folklore (danses de l’intérieur du pays), compétitions entre gauchos et artisanat où le cuir et le bois se distinguent.

Milonga à la Glorieta: il y a aussi un marché d’artisanat le dimanche dans le quartier de Belgrano, juste en face de l’église principale. A quelques rues de là, si l’on suit l’Avenue Juramento vers la gare de train, l’on tombe sur un parc que nous nous appelons Barrancas de Belgrano. Un kiosque au milieu du parc invite à danser le tango tous les dimanches soir. Un des spectacles spontanés les plus agréables de la ville, et gratuit.

Le Quartier Chinois: c’est le dimanche qu’il est le plus vivant. La communauté orientale de Buenos Aires déploie sa culture dans ce quartier. Le portail d’entrée, icône du quartier, marque le début de 10 blocks de couleurs, arômes exotiques et yeux bridés.

Bois de Palermo: la plus grande zone verte de la ville, le Bois de Palermo, explose de musique et de visiteurs le dimanche, alors que des milliers de porteños s’y rassemblent pour profiter du plein air. Pratiques de rollers, location de vélos, classes de gym, promenades en bateau sur les lacs ou en carriole sur les sentiers, voilà quelques-unes des options offertes principalement les fins de semaine. Un lieu central dans la ville pour les familles la fin de semaine.

Plaza Cortazar: si les Bois de Palermo appartiennent aux familles le dimanche, la Plaza Cortazar reivent aux plus jeunes. Ce marché de vêtements, principalement de designers indépendants, est monté dans les bars, dans la rue et il empiète même sur la petit place au centre de ce quartier.

On peut trouver de bonnes opportunités de vêtements, des variétés de bières et de la bonne musique au même endroit.

Maison du Gouvernement (Casa Rosada): la Casa Rosada est ouverte aux visiteurs les samedis, dimanches et jours fériés de 10h à 18h. La visite dure environ une heure et comprend tous les salons et même le bureau présidentiel. Il est intéressant de voir de l’intérieur le lieu où travaillent les présidents, les salons de conférence, jusqu’au fameux balcon auquel Perón sortait pour s’adresser à la foule.

Le tramway et un voyage dans le temps: le dernier tramway de la ville fonctionne toujours les samedis, dimanches et jours fériés dans le quartier de Caballito (pas très loin du centre, accessible en métro ligne A). Maintenu par la “Asociación de Amigos del Tranvía”, le tramway de Caballito, avec ses gardiens en costume, fait un tour de 2 kilomètres. Les départs sont à chaque demi-heure et la promenade est gratuite. Il y a toujours des grands-parents qui font la file avec leurs petits enfants pour voir le monde avec les yeux du passé.

Achats: beaucoup croient que tous les magasins ferment le dimanche. C’est en partie vrai vu qu’il y a très peu d’activité commerciale au centre-ville, sauf dans les grands centres d’achats. Deux zones commerciales sont par contre plus actives que jamais le dimanche et avec des prix spéciaux: les outlets de l’Avenue Córdoba ( à partir du 4400 de l’Avenue) et ceux de la rue Aguirre (du 600 au 900 de Aguirre). Les deux offrent des ventes spéciales de fin de saison et des liquidations de produits discontinués. Parfait si vous n’avez qu’une seule fin de semaine à Buenos Aires.

Alors profitez du dimanche à Buenos Aires dès le matin et bon dimanche!


Copyright © 2012. Violeta Deyapa, web: bydstudio.com